Collège Nouvelles Fontières

Innovation pédagogique au secondaire
Collège Nouvelles Fontières

La Créazone

Situé à Gatineau, le Collège Nouvelles Frontières est une école secondaire mixte qui accueille quelque 850 élèves.

Collège Nouvelles Fontières

 

Objectif

« À Nouvelles Frontières, nous sommes fiers d’accompagner chaque humain à devenir créateur de ses passions ». C’est dans cet esprit que l’idée de construire un atelier de fabrication, appelé « Fablab » a germé.

Depuis 2012, les élèves et les enseignants utilisent le iPad dans tous les cours. L’utilisation de cet outil répondait à un besoin d’actualisation chez nos élèves et a servi de prétexte à des changements de méthodes et de stratégies d’enseignement chez nos enseignants. L’utilisation de cette technologie a remis en question le cours conventionnel d’informatique. Un enseignant de sciences ayant une formation d’ingénieur a apporté un souffle nouveau et moderne à ce cours. Par ailleurs, ces changements ont fait émerger le besoin d’un lieu central où les élèves pourraient explorer, créer, développer et fabriquer. C’est ainsi qu’est né le projet de la Créazone.

Les élèves ayant pour passion ou intérêt notamment les sciences, la technologie, la robotique ou encore la programmation n’avaient pas de locaux dédiés à la création, la collaboration, la fabrication ou encore à l’exploration. Nos élèves ayant des profils artistique, technologique ou encore entrepreneurial n’avaient pas accès à des installations répondant à leurs besoins, contrairement à nos élèves sportifs. Soucieux de développer et de soutenir les passions et les intérêts variés de ses élèves, le Collège a voulu remédier à cette situation. 

De façon plus générale, la Créazone répond aux besoins des élèves dans un continuum de développement pédagogique du 21e siècle : devenir des citoyens actifs dans une société adaptative face aux changements rapides qu’elle vit, développer chez ceux-ci des compétences qui dépassent les savoirs traditionnels pour qu’ils puissent vivre des réussites non seulement scolaires, mais surtout des réussites éducatives : notre mission!

 

Description

Le projet comporte deux volets ; il y a le volet pédagogique qui s’inscrit dans le curriculum du collège ; soit offrir des cours de technologies, de robotique et permettre différentes fabrications. L’autre volet comporte une possibilité de développer une entreprise où les élèves peuvent accueillir les membres de notre communauté en leur offrant la possibilité d’utiliser nos installations pour la réalisation de prototypes, la fabrication d’outils promotionnels ou tout simplement la conceptualisation d’une création.

Ce projet s’est développé sur une période de 18 mois. Il y a eu l’identification des besoins chez les élèves et les enseignants de rendre concret les processus créatifs vus notamment en arts, en sciences, en technologie ou en informatique. Des recherches ont été effectuées pour s’enquérir des différents types de « Fablab, makerspace », des visites ont été organisées à l’Écolab à Montréal ainsi qu’à l’Université d’Ottawa qui possède un atelier de fabrication et des collaborations ont été initiées, notamment avec le Collège Beaubois. Les intervenants des deux collèges se sont échangés de l’information et des façons de faire pour faciliter la mise en place de chacun de leur projet. 

La Créazone est constituée de deux laboratoires (un ayant pour vocation la technologie, l’autre la fabrication), d’une classe-atelier et d’une classe collaborative. L’aménagement a été pensé pour permettre aux élèves de circuler librement entre les espaces. Ils peuvent passer du laboratoire en technologie à celui de fabrication et utiliser les différentes machines à leur disposition (découpeuse laser, découpeuse vinyle, imprimantes 3D, scanner, thermoformeuse, programmation ensemble Arduino, découpeuse de bois, scie, etc.). La classe collaborative est un lieu pour travailler en petit groupe, créer, échanger ou recevoir un enseignement magistral selon l’utilisation de l’ameublement. L’utilisation de cet espace de création est accessible à toutes les matières pendant les cours et un comité d’élèves, le club techno, l’utilise sur l’heure du dîner. Les membres du club peuvent s’y rendre pour penser, concevoir, fabriquer divers objets de leur créativité, et ce, dans un processus réflexif, de questionnements et d’analyse. De plus, le club techno travaille à l’élaboration et à la planification de l’entreprise qui permettra aux membres de la communauté d’utiliser les infrastructures et les machines de la Créazone.

L’ouverture sur la communauté vise à rendre cet espace accessible non seulement aux adultes, mais aussi aux enfants. Des camps d’été seront offerts aux jeunes d’âge primaire et les activités seront pensées, élaborées et animées par des élèves fréquentant le Collège, sous la supervision de nos anciens. Comme quoi le partage, l’accompagnement et la collaboration sont des compétences inhérentes aux différents processus d’apprentissage, et ce, peu importe l’âge.

Dans la région de l’Outaouais québécois, la Créazone est le premier laboratoire de fabrication scolaire. Aucune institution, que ce soit au niveau des jeunes, de l’enseignement supérieur ou encore au niveau des écoles publiques ou privées, n’a mis en place un concept axé sur le développement des compétences des jeunes tout en étant ouvert à la communauté.

Ce projet permet aux enseignants et aux élèves de créer une nouvelle approche beaucoup plus collaborative, basée sur la réflexion, les échanges ou la coopération. Cette approche positionne l’enseignant comme un guide, un accompagnateur plutôt qu’un transmetteur de connaissances. Les méthodes et les stratégies d’enseignement utilisées font appel à des compétences du 21e siècle plutôt qu’à celles des années 60.

L’élève devient le premier responsable de ses apprentissages, des apprentissages concrets et transférables. Il développe des compétences essentielles pour évoluer dans la société moderne et changeante d’aujourd’hui. C’est un projet inclusif puisqu’il fait appel à divers profils d’apprenants.

Finalement, la collaboration entre les élèves, les anciens et les enseignants qui permettra d’offrir des camps d’été pour initier les plus jeunes aux multiples apprentissages, est en soi innovant puisque tout un chacun pourra retirer de ces activités des expériences concrètes et transférables qui leur seront utiles dans le futur.

 

Retombées

Le projet étant à ses débuts, nous avons déjà observé certains résultats qui nous confortent dans le virage techno pris par le collège. Notre clientèle est composée de 40 % de filles et 60 % de garçons. La création du comité techno, composé principalement de garçons, a développé chez certains un plus grand sentiment d’appartenance et de compétences.

Les patenteux, les inventeurs ou les entrepreneurs ont enfin trouvé un lieu où ils peuvent passer du rêve à la réalité, de l’abstrait au concret. Se rencontrer sur les heures de dîner pour échanger, collaborer ou encore fabriquer répond à un besoin essentiel chez les adolescents-es. Ils ont besoin de se retrouver en groupe et de partager des intérêts communs.

Un 24 heures de sciences a été organisé en mai 2017. Ce projet permet à nos enseignants de vivre la science et ce, peu importe la matière enseignée. Une participation des parents était prévue à cette activité.

La Créazone stimule les enseignants, toutes matières confondues, à être plus créatifs, à faire autrement puisque ces espaces favorisent l’expérimentation de projets ou d’ateliers.

Lors de la planification de la construction de la Créazone, le Collège a réaménagé d’autres locaux en équipant ces espaces d’ameublement permettant de collaborer et d’explorer en équipe. Il en résulte le secteur technologique appelé la Créazone où l’on retrouve deux laboratoires (de technologie et de fabrication), une classe pour les travaux pratiques et une classe collaborative. De plus, le déménagement du laboratoire de techno a permis la mise en place d’une autre classe collaborative à l’étage et utilisée par les enseignants ou la direction, que ce soit pour des cours ou des rencontres. 

Pour en savoir plus

Lisez ICI, l’article paru dans les médias à ce projet.

Compétences

Posté le

juin 30, 2017