École Vision Terrebonne

École Vision Terrebonne

Projet entrepreneurial

 

École Vision Terrebonne

L’École trilingue Vision à Terrebonne accueille 215 élèves du préscolaire et du primaire. Elle fait partie du réseau Vision, regroupant plusieurs établissements privés partout au Québec.

 

Objectif

Pour une deuxième année consécutive, l’École Vision Terrebonne a ajouté à son programme dédié aux finissants un volet entrepreneuriat. La direction, impliquée dans le milieu des affaires de la région par le biais de la chambre de commerce, s’est donné comme mission d’offrir aux jeunes, et ce, dès le primaire, une ouverture sur le monde du travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions.

Nous souhaitons développer chez nos élèves la confiance en soi, l’esprit d’équipe, le leadership, la motivation, le sens des responsabilités, la solidarité, la débrouillardise, le désir de soutenir l’effort, le sens de l’organisation, la détermination et la persévérance. Nous voulons que nos élèves puissent apprendre à travailler avec d’autres jeunes qui les complètent sans que ce soit seulement leur cercle d’amis. Ainsi, ils apprennent à miser sur leurs forces et sur celles des autres. Nous désirons que l’élève développe son sens du partage et découvre à quel point il est valorisant d’être une source d’inspiration dans sa communauté. 

Nous sommes conscients que les élèves de notre école sont privilégiés puisqu’ils bénéficient d’une alimentation saine et d’une santé débordante, et ce, en grande partie grâce au soutien familial qu’ils reçoivent au quotidien. Nous souhaitions donc réaliser un projet en lien avec ces richesses afin de conscientiser nos élèves à l’abondance qui les entoure, ce qui n’est malheureusement pas la réalité de tous.

 

Description

Le projet comprend deux volets : le premier touche la découverte du monde du travail entrepreneurial et le second est une invitation à l’implication sociale.

La découverte du monde du travail est abordée de façon très ludique en collaboration avec des intervenants locaux, des parents engagés et par le personnel de l’école. Le contenu pédagogique du programme est ainsi suivi de pair avec les agents en sensibilisation du Carrefour Jeunesse-Emploi. Les agents de sensibilisation inculquent aux élèves des valeurs entrepreneuriales qui se développent et s’acquièrent durant tout le processus du projet et se poursuivra également à travers leur parcours éducatif et professionnel. Le résultat sera sans aucun doute un bel ajout à leur boîte à outils pour la vie. La découverte du monde du travail ne se fait pas uniquement en classe. Les élèves partent donc à la découverte du quotidien d’entreprises de la région et par le fait même favorise leur créativité et le développement de leurs intérêts.

Le désir de s’impliquer socialement est proposé aux élèves dès le début de l’année scolaire. Des projets de groupe sont suggérés et un premier consensus peut être mis sur pied par les élèves. Ils doivent alors déterminer quelles seront les actions à entreprendre pour ainsi mettre en place une société au bénéfice de la communauté.

Le projet 2015-2016 fut un grand succès, réunissant 27 élèves dans un projet commun, soit celui d’une « jouetterie ». Les élèves ont alors mis sur pied une coopérative, créé des comités au sein de l’organisation et amassé des fonds pour deux organismes de la région. Pendant plusieurs mois, les élèves ont amassé des jouets usagés, des livres en bon état et des ballons et les ont restaurés afin de leur donner une deuxième vie. Les objets ont été récoltés et puis vendus lors d’une grande vente à l’école. Les fonds amassés ont été remis à la Fondation de l’hôpital Le Gardeur et à la Fondation Enfant Soleil.

Le projet 2016-2017 est en cours. Une agente en sensibilisation du Carrefour Jeunesse Emploi est venue présenter le concept de l’entrepreneuriat. Cette agente a ensuite conçu différentes activités et mises en situation en lien direct avec la vision entrepreneuriale. Ces activités ont permis aux élèves de sélectionner un projet et des organismes à qui remettre les fonds.

Cette année, les élèves ont choisi un projet afin d’aider des organismes qui soutiennent des enfants qui n’ont pas la même chance qu’eux. Ils ont sélectionné deux organismes ayant pour thème la nourriture et la santé soit le Club des petits déjeuners et la Rondation Rêves d’enfants. Selon eux, le moyen le plus efficace et créatif d’aider ces organismes est de produire un livre de recettes en lien avec les trois langues d’enseignement de leur école. Le contenu de ce livre sera sans aucun doute un trésor de recettes préférées des élèves et d’anecdotes familiales. Les proches ainsi que la communauté sont alors invités à se procurer ce livre afin d’aider les organismes et dans l’espoir que d’autres enfants puissent bénéficier des fonds recueillis.

Les élèves ont créé une coopérative auprès du Conseil québécois de la coopération et ont élu un conseil d’administration doté de 9 membres-élèves. Un vote a été fait afin de déterminer un nom d’entreprise (Futurs chefs) et un logo (chapeau de chef/cuillère de bois). Ensuite, chaque élève a fourni trois recettes qui font l’unanimité dans leur famille. Un concours a également été lancé auprès des élèves de l’école afin que toutes les familles puissent y participer. Quatre comités ont été formés afin de diviser les tâches. Les élèves ont rencontré un imprimeur afin de choisir les matériaux pour leur livre. L’équipe promotion s’occupe de la recherche de commanditaires et de moyens de faire connaître le projet. Les médias ont été invités à la prévente.

Notre projet 2016-2017 donne naissance à toute une nouveauté puisque le livre ne sera composé que de recettes familiales et ancestrales auxquelles les élèves donneront un second souffle de vie tout en désirant aider les communautés qui ont besoin de fonds. L’innovation du livre le rend unique quant aux informations trilingues le composant, ainsi que les anecdotes familiales liées aux recettes. Tenant compte de la charge de travail immense, ce livre est certifié 100 % fait par les élèves, de la conception aux photos en passant par la mise en page, la publicité et la vente. L’inspiration du projet a été stimulée par des visites en entreprises organisées mensuellement auprès d’une variété d’entrepreneurs. Grâce à la mise en place de leur C.A., les élèves ont un meilleur suivi quant à leurs faiblesses et leurs réussites et ils pourront ajuster et organiser adéquatement leur projet sans toujours nécessiter l’aide des enseignants.

L’envergure du projet est selon nous un des aspects innovateurs de par son organisation méticuleuse et sa structure de véritable entreprise. Nonobstant la moyenne d’âge du groupe, les connaissances développées et les attentes face aux résultats sont d’ordre supérieur au 3e cycle du primaire. De la conception du logo à l’accréditation du Conseil québécois de la coopération, les détails organisationnels ont été mis de l’avant.

 

Retombées

Ce projet permet aux jeunes de se familiariser davantage avec les valeurs entrepreneuriales. La dernière année du primaire est un bon moment pour s’initier aux rouages d’un projet d’envergure comme celui-ci. De plus, ce projet permet de sensibiliser les élèves de l’école à ce projet collectif qui vise à « donner au suivant ».

 À travers les différentes étapes du projet, un esprit d’équipe, une communication efficace et un sens des responsabilités sont mis de l’avant, ainsi que la capacité à se remettre en question et à s’adapter. Incontestablement les élèves ont aussi acquis un grand sens du leadership.

 

Pour en savoir plus

https://terrebonne.ecolevision.com/vie-etudiante/projet-entrepreneurial/

https://www.facebook.com/profile.php?id=100015431074666&fref=ts

http://www.hebdorivenord.com/communaute/2016/2/26/trois-organismes-d-ici-se-demarquent-par-4448979.html

Compétences

Posté le

juin 29, 2017