Institut Saint-Joseph

Soutien aux élèves ayant des défis particuliers
Institut Saint-Joseph

Intégration d’activités d’écriture créative au préscolaire et au 1er cycle du primaire

 

Institut Saint-Joseph

Situé à Québec, l’Institut Saint-Joseph accueille quelque 400 élèves, de la maternelle à la 6e année.

 

Objectif

 

Ce projet s’inscrit dans une perspective préventive des difficultés en lecture et en écriture chez nos élèves du préscolaire et du 1er cycle du primaire. Le désir de mettre en place des interventions plus personnalisées et plus ciblées auprès de notre clientèle a motivé l’implantation de ce projet. Les recherches ayant clairement établi une corrélation entre le développement langagier et les habiletés en lecture et en écriture des élèves du préscolaire et leur performance scolaire ultérieure, cela nous a incité à revoir nos pratiques pédagogiques afin de les rendre plus efficientes.

Pour répondre à notre besoin, l’Institut Saint-Joseph s’est associé à l’École oraliste de Québec, située à côté de la nôtre. Cette école spécialisée auprès des élèves malentendants ou sourds a développé une expertise qui donne des résultats vraiment probants. L’observation de ces élèves du préscolaire qui apprennent à lire malgré des problèmes auditifs ou langagiers a convaincu notre équipe d’expérimenter cette approche développementale.

 

Description

Considérant l’enjeu majeur que constitue la maîtrise de l’écrit pour une scolarisation réussie, l’Institut Saint-Joseph a décidé d’axer son projet pédagogique au préscolaire sur un fondement central à l’apprentissage de l’écrit, la conceptualisation du système alphabétique et au premier cycle, sur la structuration du récit à l’écrit par l’intermédiaire d’activités d’écriture créative en classe.

Depuis deux ans, en collaboration avec Madame Pauline Sirois, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval et cofondatrice de l’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds, et Anne-Marie Quimper, orthopédagogue à l’École oraliste, les enseignantes et les deux orthopédagogues de l’Institut Saint-Joseph participent à un projet pédagogique centré sur des activités significatives et créatives d’écriture en classe.

Au préscolaire, dès la rentrée, les élèves sont invités à émettre leurs propres hypothèses sur la façon d’écrire des mots et, plus tard dans l’année, des phrases. Les enseignants accompagnent les élèves dans leurs tentatives d’écriture et favorisent une intervention différenciée, selon le niveau de conceptualisation du système alphabétique de chacun.

Les activités d’écriture créative et fonctionnelle, réalisées dans le plaisir, mais loin « du laisser-faire », s’intègrent ainsi dans le quotidien de la classe dans un contexte réel de recherche de sens qui respecte le rythme de chaque élève. Dans cette approche développementale, l’entrée dans l’écrit se fait davantage par l’écriture que par la lecture, bien que l’enfant qui a découvert le fonctionnement du système alphabétique en vienne rapidement à la lecture.

Donner l’occasion aux enfants d’écrire « comme ils le pensent » dans des contextes significatifs, mais guidés, dès la maternelle, permet à chaque élève d’avancer à son rythme et d’être soutenu quotidiennement dans ses apprentissages tout en s’appropriant un discours littéraire, dans le plaisir de la création.

 

Retombées

Ce projet en est un de formation continue pour l’émergence de l’écrit, l’analyse du niveau de l’élève au regard de la conceptualisation de l’écriture alphabétique et l’écriture au premier cycle du primaire. Une fois par mois, chaque titulaire des classes impliquées dans le projet assiste à un séminaire avec l’équipe de l’École oraliste de Québec pour enfants sourds ou avec une chercheuse de l’Université Laval, Pauline Sirois.

Le séminaire porte sur l’intervention en classe, sur l’analyse pas-à-pas de la progression des élèves ou sur l’un ou l’autre fondement de l’approche développementale proposée. À cette étape-ci, faute de ressources financières, nous n’avons pu mettre en place un devis permettant de mesurer quantitativement et de façon comparative la progression des élèves.

Cependant, plusieurs observations ont été consignées. Ce projet est principalement conçu pour les élèves les plus à risque du préscolaire et du premier cycle du primaire. L’objectif est que les enfants entrent en première année du primaire pour apprendre les notions concernant l’apprentissage formel de la lecture-écriture en ayant une bonne compréhension de l’écriture alphabétique et une connaissance des premières régularités orthographiques.

Les principaux gains chez les élèves du 1er cycle se rapportent à l’élaboration des idées, à la complexification de la macrostructure et au plaisir d’écrire. Le projet permet la coopération et le partage d’expertises entre deux écoles qui ont chacune des équipes expérimentées.

 

Contact

Michel Gingras et Marie Robitaille

Tél.

Courriel

Compétences

Posté le

mai 26, 2017

Pin It on Pinterest

Share This