Collège Laval

Collège Laval

Les élèves de psychologie préviennent l’hyperconnectivité

 

Collège Laval

Les 99 élèves de cinquième secondaire du cours d’introduction à la psychologie sont devenus des agents de prévention de l’hyperconnectivité au Collège Laval.  Les élèves souhaitaient informer et sensibiliser aux effets de la consommation abusive d’écrans pour favoriser une prise de conscience des inconvénients et des avantages liés à la technologie, dans une optique de promotion des saines habitudes de vie, le tout dans une approche non moralisatrice.

 Pour ce faire, ils ont assisté à une formation sur le sujet afin d’intégrer les fondements théoriques liés à la consommation d’écrans : l’évolution sociologique du phénomène, les effets de l’utilisation sur la santé physique et psychologique, l’impact des réseaux sociaux sur l’image de soi, les stratégies pour éviter le déséquilibre, etc.   Par la suite, ils ont appris à concevoir une activité de prévention efficace pour répondre à un besoin auprès d’une clientèle ciblée.

Ainsi, 38 projets sociaux furent créés et ensuite diffusés auprès des élèves, de leurs parents et des éducateurs du Collège et même dans la communauté. Parmi ces projets sociaux, il y avait des affiches géantes, des fonds d’écran, des livres, une prise de position à la cafétéria, des jeux-questionnaires, des dépliants d’information sur le sommeil, des ateliers ludiques ou informatifs, une expérience documentée (une semaine sans écran), un rallye dans l’école, des affiches interactives, des napperons-chocs dans les cabarets (cafétéria), un jeu de société, des chandails transformant les enseignants en affiches mobiles, des sondages comparatifs, des publicités poignantes, des films présentés sur différentes plateformes, des vox-pop, des ateliers en classe, des macarons, des messages personnels dans les casiers (…). Ce fut un véritable projet PAR et POUR.

Suite à la diffusion des projets, ils ont présenté le produit fini à leurs collègues de classe pour recevoir une rétroaction et pour démontrer de quelle façon ils ont réussi à avoir un impact sur le milieu et sur une clientèle précise, le tout avec une grande fierté.

Par la suite, Mme Cathy Tétreault, conférencière chevronnée et directrice du Centre Cyber-Aide, est venue s’adresser aux parents et à leurs enfants afin de passer un message éducatif et préventif en lien avec la cyberintimidation, la cybercriminalité et l’hypersexualisation, et ce, lors d’une conférence donnée en soirée.  Quelques élèves de psychologie, ambassadeurs du projet, ont eu le grand plaisir d’échanger avec Mme Tétreault sur le sujet.

Compétences

Posté le

mars 13, 2020