Académie Michèle-Provost

Le Salon du livre

 

Académie Michèle-Provost

L’Académie Michèle-Provost est une école située au centre-ville de Montréal qui offre le préscolaire, le primaire et le secondaire. Elle accueille plus de 800 élèves.

 

Objectif

Le projet « Salon du livre » a été mis en place afin de travailler la lecture, l’écriture et les arts plastiques d’une manière différente. En effet, le projet était présenté avec une boîte de céréales, ce qui représente un moyen créatif pour présenter un livre. Les élèves devaient donc présenter le livre de leur choix sous forme de kiosque à la manière d’un salon du livre. Le but de ce projet était de susciter leur intérêt pour la lecture tout en travaillant leur créativité. Nous désirions faire changement des lectures et résumés de lecture qui sont habituellement faits dans les classes. C’était, pour nous, une manière d’innover et d’implanter un nouveau projet motivant et original pour nos élèves. Ce projet nous a donc permis d’évaluer plusieurs matières en même temps : français écriture, français lecture, français oral et arts plastiques.

 

Description

Tout d’abord, il est important de préciser que chaque élève devait choisir un livre et le lire en classe ou à la maison. Voici ensuite les grandes étapes du projet :

Étape 1 : Pour débuter, les élèves devaient dessiner la page couverture du roman sur un carton blanc ensuite collé sur le dessus de la boîte. Ils devaient indiquer le titre de leur roman et le nom de l’auteur et ils devaient reproduire du mieux qu’ils pouvaient le dessin représenté sur la page couverture du roman.

Étape 2 : Ensuite, sur le côté droit de la boîte, les élèves devaient présenter les personnages principaux en donnant des caractéristiques physiques et psychologiques (au moins 2) et écrire où se déroulait l’histoire.

Étape 3 : Les élèves devaient rédiger un résumé du livre pour ensuite le coller sur le côté gauche de la boîte de céréales.

Étape 4 : Sur le dessous de la boîte, les élèves devaient écrire le titre du livre, le nom de l’auteur, le nombre de pages du roman ainsi que le nombre d’étoiles qu’ils donnaient au livre selon leur appréciation.

Étape 5 : Au dos de la boîte, les élèves devaient créer un jeu qui avait un lien avec l’histoire de leur livre.

Étape 6 : Une fois la boîte réalisée, l’élève devait se pratiquer en classe à présenter sa boîte. Nous avons ensuite organisé la classe en kiosques afin d’imiter un salon du livre. Les élèves pouvaient circuler librement et poser des questions.

La réalisation de la boîte de céréales faisait appel à la créativité des élèves en leur permettant d’imaginer différentes manières de présenter leur livre d’une façon originale. 

De plus, pour faire changement des exposés oraux traditionnels devant la classe, les élèves devaient présenter leur livre et leur travail de boîte de céréales sous forme de kiosque à la manière d’un salon du livre. Cela permettait à l’enseignant d’évaluer l’oral dans un contexte différent, car les interactions entre les élèves et les questions posées lors du Salon du livre permettaient une évaluation dans un contexte plus spontanée.

En effet, les élèves ne pouvaient pas apprendre un texte par cœur, mais devaient plutôt bien connaître leur livre. Aussi, nous avons été très surprises et heureuses de voir que les élèves avaient d’excellentes idées, surtout pour la création d’un jeu ayant un lien avec l’histoire de leur roman. En effet, la création du jeu avait un aspect ludique qui les motivait à mieux comprendre l’histoire afin de réaliser un jeu amusant propre à leur livre.

 

Retombées

Du début à la fin du projet, les élèves ont grandement apprécié toutes les étapes qui ont mené au résultat final. Nous ressentions leur grand enthousiasme surtout lors du Salon du livre à la fin du projet. Ils circulaient librement vers le kiosque de leur choix et posaient d’excellentes questions sans même se rendre compte qu’ils étaient évalués par l’enseignante.

Après avoir eu une discussion de groupe après la réalisation du projet ils ont affirmé avoir apprécié le caractère informel de cette présentation orale qui sort de l’ordinaire. Plutôt que de présenter leur projet seul devant la classe et de vivre un stress supplémentaire, ils pouvaient présenter devant un ou deux élèves à la fois. Cette manière de procéder leur a beaucoup plu!

Les élèves se sont beaucoup appliqués et nous allons même exposer quelques boîtes de céréales à la bibliothèque de l’école afin que les autres classes puissent observer le fruit de ce long travail.

 

Compétences

Posté le

juillet 4, 2017