Collège Saint-Alexandre de la Gatineau

Collège Saint-Alexandre de la Gatineau

« Watch ta tête »

 

Collège Saint-Alexandre de la Gatineau

Le Collège Saint-Alexandre est une école secondaire privée mixte à Gatineau qui accueille quelque 1 000 élèves.

 

Objectif 

Le Collège avait déjà mis en place une politique pour les commotions cérébrales ainsi qu’une procédure pour le retour progressif en classe et pour la réintégration et le retour au jeu progressif dans les équipes sportives. Les directions des degrés font un suivi régulier des cas de commotions et de multiples moyens sont mis en place pour aider les élèves lorsqu’ils reviennent à l’école. Ils communiquent de façon régulière avec les enseignants pour assurer un suivi approprié. Toutefois, au-delà des aspects pratiques, le Collège a voulu aller plus loin en soutenant les élèves à passer à travers cette période difficile.

Toutefois lorsque les élèves doivent rester à la maison, ne peuvent participer aux activités de leurs équipes sportives ou encore ne peuvent sortir ou communiquer avec leurs amis, regarder la télévision ou lire, ils finissent par s’isoler et peuvent développer des manifestations dépressives. Le comité « Watch ta tête » s’est donc donné le mandat de parler des commotions cérébrales et de trouver un moyen d’aider les élèves qui en sont victimes en créant un groupe de rencontre. Ce groupe s’est éventuellement donné des mandats supplémentaires afin de développer un outil qui pourrait aider les victimes de commotions cérébrales.

Description 

Le comité a invité des élèves qui ont eu une commotion à se joindre à eux afin d’éviter l’isolement et ainsi leur permettre de partager ce qu’ils ont vécu ou ce qu’ils vivent sur le moment. Un endroit favorisant le calme a été choisi. Ils ont ensemble trouvé un nom pour le comité qui a été nommé « Watch ta tête » et ils se sont donné le mandat d’aider les élèves qui subissent des commotions cérébrales.

La création et le travail du comité ont amené le responsable du dossier dans l’école à s’intéresser au groupe et permis de réaliser que l’aspect social des commotions et la déprime qui y est associée étaient des éléments négligés dans notre approche pour aider les élèves.

Ce qui est particulièrement intéressant de ce projet, c’est qu’il cible un volet qui est peu ou pas développé dans toutes les procédures administratives mises en place pour aider les élèves qui sont victimes de commotions cérébrales. Les élèves qui participent aux rencontres du comité ont mentionné avoir souffert d’isolement et de déprime dans les semaines et les mois qui ont suivi leur commotion. C’est donc particulièrement cet aspect qu’ils ont choisi de développer pour venir en aide aux élèves
victimes d’une commotion cérébrale. Ils ont choisi un nom accrocheur pour leur comité qui a eu un impact important dans notre milieu et dans la région de l’Outaouais puisque les médias qui en ont entendu parler sont venus rencontrer les élèves pour en apprendre davantage sur leur initiative.

 

Retombées

La création et le travail du comité ont amené le responsable du dossier dans l’école (DSE) à s’intéresser au groupe et permis de réaliser que l’aspect social des commotions et la déprime qui y est associée étaient des éléments négligés dans notre approche pour aider les élèves. Le directeur des élèves s’est intéressé aux travaux du comité et a profité de l’invitation du gouverneur général du Canada pour participer à la grande rencontre nationale à Rideau Hall et ainsi parfaire ses connaissances sur l’aspect social en échangeant avec les intervenants invités de partout au pays.

Le comité a produit un dépliant pour venir en aide aux élèves qui sont victimes d’une commotion cérébrale. Le dépliant sera distribué au Collège et partagé avec toutes les écoles de la région via le réseau du RSEQ en Outaouais et aux écoles privées membres de la FEEP.

Une demande de rencontre sera faite auprès de gouverneur général du Canada, l’honorable David Lloyd Johnston dans le but d’aller chercher son aide pour distribuer le dépliant et l’information sur le comité « Watch ta tête » dans toutes les écoles du Canada.

Pour en savoir plus

Écoutez le reportage de Radio-Canada

 

 

Compétences

Posté le

juin 30, 2017