Collège Regina Assumpta

Collège Regina Assumpta

La planète s’invite à l’école – Pacte de l’école québécoise

 

Collège Regina Assumpta 

 

Le 10 septembre 2018, en réponse à l’appel à l’action lancé par le secrétaire général des Nations unies, des élèves accompagnés de leur AVSEC et d’enseignants ont décidé de réaliser un projet d’envergure visant à sensibiliser et mobiliser leur milieu en faveur de la transition écologique à l’école. Le 22 février 2019, l’événement La planète s’invite à l’école réunissait plus de 750 participants provenant de 150 organisations, dont 110 écoles publiques et privées, du primaire à l’université, autour d’un premier forum sur le climat et l’écoresponsabilité à l’école. De nombreuses personnalités publiques étaient présentes pour soutenir et faire rayonner l’événement : M. Hubert Reeves, Mme Laure Waridel, M. Dominic Champagne, Mme Julie LeBreton et M. Émile Bilodeau. Plus de 150 élèves ont été impliqués activement dans les différentes étapes du projet, dont l’idéation, la programmation, les créations de numéros sur mesure, l’animation, l’accueil et le soutien à la réussite de la journée.

Au sein du Collège, le projet aura permis de sensibiliser et d’impliquer activement les élèves et notre communauté éducative, mais aussi de démarrer une réflexion sur les mesures à prendre, et ce de manière durable, suite à la signature du Pacte de l’école québécoise. Le projet a eu un effet catalyseur en incitant le personnel à poser un second regard sur leurs façons de faire afin d’agir en cohérence avec cet engagement. En plus des diverses actions mises de l’avant par le Collège au lendemain du projet, l’école a initié un chantier de réflexion visant à adopter une orientation spécifique à l’environnement et à l’écocitoyenneté dans son prochain plan stratégique. Pour alimenter cette réflexion, un comité de travail a été mis sur pied et une consultation a été réalisée auprès des élèves et plus particulièrement, des jeunes élu.e.s.

Depuis l’événement, c’est plus de 70 écoles publiques et privées qui ont signé le Pacte de l’école québécoise et qui se sont engagées à mettre en place un plan d’action en faveur de la transition écologique à l’école. Ce sont plus de 67 000 jeunes qui sont ou seront rejoints directement par ce projet. Le caractère novateur du projet réside dans le fait que celui-ci est né du désir commun d’élèves et d’adultes de coconstruire une réponse positive, inspirante et structurante pour contrer la crise climatique.

Le projet a reçu une très belle visibilité médiatique en plus d’avoir été souligné à l’hôtel de Ville de Montréal, à l’Assemblée nationale et au Parlement par des élus.

Compétences

Posté le

mars 13, 2020