Juvénat Notre-Dame du Saint-Laurent – Coup de coeur

Innovation pédagogique – Secondaire
Juvénat Notre-Dame du Saint-Laurent – Coup de coeur

Atlas historique

 

Juvénat Notre-Dame du Saint-Laurent

 

L’idée d’écrire un livre en classe d’histoire est née de la conviction qu’il est nécessaire d’exploiter les compétences acquises en langue d’enseignement en univers social. C’est ainsi que Jean-Bernard Carrier amène ses élèves à créer des productions multimodales s’accompagnant de cartes, de lignes du temps et de documents historiques dans le but de réaliser un atlas historique numérique.

Chaque chapitre vise à répondre à une question historique permettant de mobiliser des connaissances, de construire des concepts et de développer les trois compétences d’Histoire et éducation à la citoyenneté. L’évaluation de fin d’année consiste à rédiger l’introduction et la conclusion du recueil pour revoir l’ensemble des notions étudiées. L’atlas est donc un portfolio présentant la progression des élèves tout au long de l’année.

Pédagogiquement, le projet se distingue puisque les élèves y développent une méthode de travail à travers les étapes de la démarche historique. Mobiliser et manipuler les concepts et les connaissances favorisent l’apprentissage et la rétention des notions en plus de diminuer l’anxiété liée aux évaluations traditionnelles. Alors que la recherche, la rédaction et la publication de l’atlas nécessitent l’utilisation des TICs favorisant le développement de la compétence numérique. Écrire un livre en histoire, avec l’appui des enseignants de français, motive les élèves pour améliorer leurs travaux à la suite d’une première correction. Ce projet permet de donner de la rétroaction auprès de chaque élève qui se trouve initié à une démarche de métacognition (révision et analyse de ses productions).

Le projet d’atlas historique a suscité l’intérêt de la Chaire de recherche en littératie médiatique multimodale (UQÀM) et fait partie d’un projet de recherche.

Lors du confinement (printemps 2020), chaque élève a pu produire un atlas historique à distance. Au lieu de rédiger la réponse à la question historique sous forme de textes ou de vidéos comme à l’habitude, les chapitres ont pris la forme de tableaux résumés. Plusieurs élèves ont toutefois tenu à transformer ces plans en textes complets. L’enseignant a créé une chaîne YouTube afin d’enseigner et de donner les consignes en mode asynchrone tout en offrant un accompagnement individualisé par le biais de rencontres virtuelles. La création de l’atlas historique a donc pu avoir lieu, mais est surtout devenu le point de ralliement nécessaire pour garder un contact étroit avec chaque élève malgré la distance.

Compétences

Posté le

mars 24, 2021