Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières

Innovation – Soutien aux élèves ayant des défis particuliers
Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières

Élèves experts

 

Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières

 

Notre projet Élèves experts est né tant d’une nécessité que de la créativité et de la volonté de nos élèves et enseignants. En effet, la récente pandémie à exercer de la turbulence et de la pression sur le modèle traditionnel d’enseignement : la demande de cours particuliers redouble, alors que le nombre de ressources au sein du corps enseignant reste inchangé et sa disponibilité est mise à mal en raison de mesures d’isolement ou autre. Les élèves ont donc contribué à rétablir cet équilibre en comblant entre eux cette demande.

Ainsi, nous couplons des élèves en difficulté avec d’autres plus âgés ou doués, gardant en tête le facteur motivation. Ainsi, un élève qui n’est pas nécessairement parmi les plus performants de sa classe pourrait faire office de meilleur mentor pour un autre dont le profil lui ressemble (p. ex. : deux hockeyeurs), l’objectif est de favoriser la persévérance scolaire et l’importance accordée aux études comme aux relations communautaires. Ce travail de cadrage, de pairage, est l’étape critique des instances du projet (incluant une orthopédagogue), ensuite, la balle est surtout entre les mains des élèves. C’est dire qu’une fois le couple formé, l’élève expert accompagne sa pupille plutôt qu’il lui enseigne, il l’oriente, le questionne, l’encourage, lui propose des méthodes d’organisation, démontre une éthique de travail et offre un support moral. Le fait que cela vienne d’un pair s’est révélé fort prolifique.

Donc, le projet est sous-tendu par les valeurs de confiance et d’autonomie. Dès lors, le lieu, la forme et le moment des rencontres sont du ressort de la paire. Nous évaluons par ailleurs présentement les avantages et inconvénients de créer un lieu uniquement pour tenir ces échanges, “dessiné” en fonction des visées du projet. Le “petitulaire”, quant à lui, développe des compétences didactiques et sociales, il doit réellement s’approprier son savoir (lui aussi apprend), étant maintenant la figure solutionnaire, sa compréhension et ses réponses doivent être assurées. En outre, cela modifie la perception qu’ils ont de leurs enseignants, expérimentant la profession, rapprochant élèves et profs par un vécu commun.

Enfin, le responsable du projet, M. Lauzière, depuis toujours impliqué dans les activités d’aide aux devoirs, de rattrapage et récupération, et ses collègues pratiquent un suivi continu des progrès de l’élève, chaque séance devant être documentée (discipline, sujet, durée…). La réussite est ainsi l’œuvre partagée de toute la communauté.

Compétences

Posté le

mars 15, 2022